Voeux aux partenaires de louis Feuvrier, maire de Fougères : 2019

Louis Feuvrier, maire de Fougères, a présenté hier, lundi 21 janvier, ses vœux aux partenaires de la ville. Cette cérémonie a été l’occasion d’aborder de nombreux sujets et de présenter les projets pour l’année 2019 qui sera encore riche en réalisations.

De nouveaux enjeux émergent et interrogent notre société :

  • un enjeu économique avec un taux de croissance annuel faible, des ressources qui se raréfient, de nouvelles technologies et de fortes transitions qui bouleversent nos manières de produire mais aussi de penser
  • un défi climatique : le changement climatique est réel et ses répercussions sont dramatiques sur notre environnement, notre santé, nos sociétés
  • un enjeu social en raison des inégalités sociales et fiscales qui sont profondément ressenties par de nombreux concitoyens. 
  • un enjeu démocratique : nos concitoyens aspirent à s’exprimer plus régulièrement sur les sujets qui les concernent, à prendre la parole, à participer aux décisions. Les réseaux sociaux favorisent l’échange, la communication, l’accès le plus large à l’information, mais imposent l’immédiateté et propagent trop souvent de fausses informations, alors qu’il faut du temps, avoir du recul, de la distance pour bien saisir la réalité des choses.
  • Deux autres enjeux seront développés plus tard : la question territoriale et un enjeu institutionnel.

Vers un débat citoyen

Un cahier d’observations et de propositions, disponible à l’Hôtel de ville, permet à chacun de nos concitoyens de s’exprimer et de contribuer de manière citoyenne au débat actuel. Nous faciliterons bien évidemment l’organisation de rencontres citoyennes et proposerons dans les prochaines semaines un débat citoyen ouvert à tous, dont les modalités d’organisation et d’échanges sont encore à définir. Ce débat est naturellement l’occasion de rappeler les valeurs essentielles que nous devons partager en démocratie. 

 

Face à ces enjeux, Louis Feuvrier a développé les grandes orientations pour 2019 :

1) pour l’emploi et développement économique :

La situation économique de notre territoire est bonne. Sur le bassin d’emploi de Fougères, le taux de chômage est l’un des plus faibles de Bretagne, autour de 6 %. Et une étude du grand cabinet Ernst and Young a classé Fougères parmi les dix villes les plus dynamiques pour l’emploi industriel. Dans son discours, Louis Feuvrier a notamment insisté sur :

- l’importance de créer un campus de proximité, campus des métiers de l’industrie du futur, auquel la Ville doit être associée, devra, pour favoriser le recrutement, proposer des offres de formation complémentaires de celles qui existent aujourd’hui. 

- le déploiement du très haut débit, point fort pour l’attractivité économique. Les études de déploiement de la fibre optique sont en cours dans le dernier secteur (le centre-ville). Aujourd’hui, près de 4 000 logements et entreprises sont éligibles et ont souscrit des abonnements à la fibre optique. Le nombre de foyers éligibles atteindra 8 000 à la fin de l’année et l’ensemble de la ville sera couverte fin 2020

- le contournement de Fougères, Beaucé et Fleurigné à deux fois deux voies (modernisation de la RN 12) qui permettra de sécuriser les bourgs et d’améliorer la desserte de Fougères et notamment des zones d’activités économiques ainsi que la liaison rocade est - boulevard de Groslay dont le tracé sera étudié en 2019.

- le développement des mobilités : un cabinet d’études travaillera en 2019 pour déterminer l’emplacement du futur pôle d’échanges multimodal, là où se croiseront les différentes lignes de bus. Et, pour agir pour le raccordement de Fougères au réseau ferroviaire, une étude d’opportunité du développement ferroviaire sera être lancée afin de définir les enjeux d’une telle liaison, les flux actuels et attendus de voyageurs et de marchandises et d’analyser les connexions possibles avec les territoires voisins.

Une ville solidaire et inclusive : le pôle social ouvrira au mois de mars. Il accueillera trois structures, qui œuvrent au quotidien pour venir en aide à ceux qui en ont besoin : les Restos du Cœur, l’Epicerie Sociale et l’Atelier d’Insertion. Ces nouveaux locaux offriront de meilleures conditions d’accueil pour ces personnes et un meilleur cadre de travail pour les bénévoles et salariés de ces structures. 

 

2) pour le commerce et l’artisanat

Louis Feuvrier a insisté sur le fait que « le commerce est l’affaire de tous. Habitants de notre territoire, salariés d’entreprises locales, touristes, chacun peut contribuer, à faire vivre le commerce et l’artisanat de proximité. C’est essentiel pour le dynamisme de notre ville, pour son animation, pour son attractivité ». La Ville agit également avec force dans ce domaine :

- deux ascenseurs urbains seront aménagés, le premier reliant la rue des Feuteries au parking du cinéma (début des travaux premier semestre 2019), le second à proximité du jardin des fêtes, pour faciliter la liaison avec le cœur de ville, et les rues commerçantes de la haute ville. Les deux seront opérationnels avant la fin de l’année. Coût global : 1.1 million d’euros.

Ascenseur urbain.jpg © DR. Atelier du Canal - Rennes

- la rénovation du parking de la Douve avec installation de caméras de vidéo-protection, à partir du mois de mai. De plus, l’aménagement de la petite place au-dessus du parking souterrain de la Douve est en cours de réflexion avec les riverains et les membres du conseil de quartier ; deux scénarios ont été proposés.

- les études d’aménagement de la rue de la Forêt et de la rue de la Pinterie, en lien avec les commerçants et les riverains, seront menées cette année.

 

3) pour l’habitat

« Nous mobiliser pour l’avenir de la ville, a précisé Louis Feuvrier, c’est aussi offrir des logements de qualité et répondant aux besoins actuels, pour favoriser l’installation de ménages à Fougères ». En 2019, de nombreux projets iront en ce sens :

- le renouvellement urbain sur le site de l’Annexe qui accueillera des logements  (habitat social et parc privé) et des équipements publics, des espaces publics, des liaisons douces, dans un cadre qualitatif et arboré. Le projet choisi sera étudié courant 2019 pour un dépôt de permis de construire en fin d’année.

- l’extension du quartier de La Placardière : tous les lots libres de la 1ère tranche ayant été attribués, de nouveaux lots seront ouverts à la commercialisation en septembre 2019

- pour la rénovation de logements anciens, les deux dispositifs mis en place par la Ville – aides à la rénovation en Site Patrimonial Remarquable et subventions pour les logements vacants – seront amplifiés grâce au nouveau dispositif Pinel dans l’ancien qui permet aux propriétaires de bénéficier d’exonérations fiscales, sous conditions.

- de nouveaux projets immobiliers sont en cours (ancienne jardinerie rue des Feuteries, ancienne Banque de France, nouvelle résidence place Carnot, 2ème tranche de la résidence Saint-Joseph…) viendront compléter l’offre de logements.

- Fougères Habitat, le bailleur social entreprendra dès début 2019 la réhabilitation complète du n°5 de la rue de la Pinterie, pour proposer à ses locataires des logements complètement neufs

- une charte d’élégance urbaine, applicable notamment dans les quartiers historiques, sera élaborée pour créer et préserver une harmonie urbaine grâce aux mobiliers, enseignes, terrasses, et installations sur l’espace public.

Sur la prévention et la sécurité,  Louis Feuvrier a tenu à saluer « l’engagement de tous nos partenaires, à nos côtés, sur des situations compliquées qui appellent par définition des réponses pluripartenariales, notamment dans le cadre du plan de prévention et de lutte contre la délinquance adopté en 2015 ». D’autre part, les premières caméras de vidéoprotection seront installées en centre-ville ; les travaux commenceront en mai prochain. 

Voeux du Maire 2019.jpg

 

4) pour le sport, la culture et l’économie touristique :

- les travaux de la salle de gymnastique de la Chattière ont repris, après un arrêt du chantier dû à des sinistres. L’ouverture est prévue au cours du dernier trimestre.

- à Paron, la réfection des terrains extérieurs de tennis sera réalisée cette année 

- dans le cadre du programme pluriannuel d’investissements prévus pour la conservation du château, en plus de nos travaux habituels de dé-végétalisation et de maintenance d’environ 250 000 € par an, plus de 500 000 € de travaux de restauration structurelle vont être réalisés au niveau de la tour de Plesgen, à proximité de la Porte Notre-Dame et sur l’une des courtines intérieures.

- les études de maîtrise d’œuvre - architecturales et muséographiques – pour le Centre d’Interprétation de l’Architecture et des Patrimoines vont commencer en 2019. Des solutions seront proposées aux associations qui occupent actuellement les locaux.

- le projet d’aménagement du site de la Carrière a dû être retravaillé en raison de la présence sur les lieux d’un couple de faucon-pèlerin, espèce protégée. L’évaluation environnementale est en cours ; elle va durer une année complète. Des ajustements ont été apportés au projet initial et font l’objet d’études plus approfondies. 

 

La jeunesse est un axe majeur de la politique municipale. En 2019 :

  • le site de l’Annexe, dans un quartier déjà aujourd’hui très fréquenté par les jeunes, avec le cinéma, le Forum, la médiathèque, le skate parc et la gare routière, accueillera :
  • la nouvelle Maison des Jeunes du Valdocco. Etudes de maîtrise d’œuvre courant 2019 - dépôt de permis de construire en fin d’année
  • la crèche Nicolas et Pimprenelle, dont la construction sera assurée par Fougères Habitat qui assurera la construction des locaux, un nouveau bâtiment pour accueillir la crèche Nicolas et Pimprenelle. »
  • l’espace-jeunes La Rencontre, boulevard de Groslay, fera l’objet d’une large réfection
  • les études préalables à la rénovation de l’école Odile Gautry (confort acoustique, accessibilité, espace de restauration scolaire seront menées.